Actualités

Manifiesta 2017: encore une réussite grâce à vous !

Manifiesta 2017, un Festival de la Solidarité unique en Belgique qui a rassemblé 12.000 personnes. Nous étions plus de 170 Serésiens. Merci de votre participation et rdv l'année prochaine, les 8 et 9 septembre 2018.

Poubelles à Seraing : la plupart des gens savent trier, mais c'est le système qui est inadapté !

La Ville de Seraing a communiqué jeudi par voie de presse que 76 % des ménages repayaient moins de 100 € de surfacturation. Dans le même communiqué, la Ville a tiré en épingle quelques cas exceptionnels de ménages qui n'ont absolument pas trié et qui se retrouvent avec une production de déchets hors du commun pour laisser sous-entendre que ceux qui ont des factures importantes n'ont pas compris le tri.

Rien sur la privatisation et sur les rémunérations chez Nethys et ses fililales : voilà pourquoi nous votons contre les points de l’ordre du jour de l’Assemblée Générale de Publifin

Chers collègues conseillers communaux,

Je vais le dire d’emblée. Il semble que malgré la gravité de la situation, la mesure des demandes de la population n'est toujours pas prise au sérieux concernant le scandale Publifin/Nethys.

Dynamitage du HF6 à Seraing : les travailleurs ne sont pas invités

Ce vendredi aura lieu à 15h le dynamitage du haut-fourneau 6 à Seraing. Frédéric Gillot, ancien sidérurgiste et député wallon du PTB sera présent pour assister à l’événement avec les travailleurs et anciens travailleurs de la sidérurgie. « C’est un événement symbolique qui prend les formes d’un adieu. Le travail de milliers de sidérurgistes a fait la prospérité de la région. Etre présent, ce jour-là, c’est une forme de respect pour notre outil et notre histoire ouvrière. Il y aura de la tristesse mais aussi de la colère car nos outils ont été abandonnés par les pouvoirs publics qui n’ont rien fait pour les relancer lorsqu’Arcelor Mittal a décidé de faire une croix sur le chaud à Liège », explique le député du PTB.

Des nouvelles du conseil communal sur les votes à propos de « la taxe déchet »

Lors du conseil communal de septembre, la majorité a annoncé un bon pas en arrière sur les  surfacturations poubelles. Le résultat d’une lutte intense des citoyens et dans laquelle le PTB a joué un rôle important. La mobilisation a permis de faire bouger les lignes, mais pas assez selon de nombreux Sérésiens pour qui les adaptations proposées par la commune ne rencontrent pas les vrais problèmes des gens. C’est avec cette position, à l’écoute des citoyens, que nous sommes allés au conseil communal ce lundi 14 novembre 2016. Il y avait trois votes sur les poubelles. Un vote sur les primes pour la taxe 2015-2016, un vote sur la taxe pour les années 2017, 2018 et 2019 et un vote sur le coût vérité pour 2017.

Grâce à la mobilisation des Serésiens, la majorité recule … mais le problème de fond reste

Il y a 4 semaines, 70 % des Serésiens qui recevaient leur facture pour les poubelles apprenaient qu’ils devaient payer plus que la taxe de base. Les protestations ont commencé à fuser et les citoyens ont commencé à s’organiser. Après avoir manifesté à plus de 300 devant la cité administrative à l'appel du PTB lundi dernier, ils étaient, toujours à l'appel du parti de gauche, presque 200 hier dans une salle du conseil communal qui était trop petite pour accueillir tout le monde. « Lors du conseil, la majorité a annoncé qu’elle allait reculer et revoir certains tarifs pour la facture reçue au mois d’août », constate Damien Robert, chef de groupe PTB+. Et ce dernier de rajouter : « Nous sommes satisfaits de ce recul qui est le résultat de la mobilisation entamée depuis le mois d’août mais il ne faut pas se voiler la face, le problème de fond reste, nombre de factures vont rester trop élevées , le collège ne prend pas assez en compte les difficultés de tri liées au bâti de la commune et aux situations de vie des gens et rien n’a été dit sur le futur du système ».

Prêt à remplir cette enquête?