Compte rendu du conseil communal 24 avril 2017

Deux points ont fait l’objet de grosses discussions lors de ce conseil.

Le premier débat concernait le rachat par la Ville de 30 000 € d’herbicides. Suite à une politique régionale qui encourage à l’arrêt de l’utilisation du glyphosate et des herbicides cancérigènes, la Ville avait pourtant entamé une démarche positive pour ne plus utiliser ces produits. Prétextant une « impossibilité d’enlever les mauvaises herbes sans utiliser ce produit », la Ville a décidé de réutiliser les herbicides. Le PTB a voté pour cet achat de produits. Après coup, nous aurions dû voter contre. En effet, ce produit est hautement toxique. Lors du débat, nous avons soulevé l’importance de se conformer à l’interdiction qui va bientôt rentrer en vigueur au niveau de la région wallonne et aussi à l’importance d’engager du personnel, afin de pouvoir entretenir les espaces concernés de façon écologique. Nous aurions dû tirer les conclusions jusqu’au bout et voter contre ce rachat en insistant une fois de plus sur l’importance d’engager du personnel, qui trinque déjà énormément avec la politique de non remplacement initiée par les autorités communales.

Le deuxième débat concernait la sensibilisation au tri. Traditionnellement, cette sensibilisation est financée à 75  % par la région wallonne et à 25 % par Intradel, qui le répercute ensuite sur notre facture. Mais suite à un décret de la région wallonne, celle-ci ne prend plus en charge que 60 % des subsides, le reste devant être financé par Intradel. Nous sommes donc intervenus pour souligner d’abord que nous étions favorables à la sensibilisation au tri, mais que cette sensibilisation ne devait pas retomber sur les factures des citoyens. Or, avec cette diminution des subsides, il y a un risque, une fois de plus, que les économies réalisées au niveau régional retombent sur les citoyens, via des augmentations de factures. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus.