Grâce à la mobilisation des Serésiens, la majorité recule … mais le problème de fond reste

Il y a 4 semaines, 70 % des Serésiens qui recevaient leur facture pour les poubelles apprenaient qu’ils devaient payer plus que la taxe de base. Les protestations ont commencé à fuser et les citoyens ont commencé à s’organiser. Après avoir manifesté à plus de 300 devant la cité administrative à l'appel du PTB lundi dernier, ils étaient, toujours à l'appel du parti de gauche, presque 200 hier dans une salle du conseil communal qui était trop petite pour accueillir tout le monde. « Lors du conseil, la majorité a annoncé qu’elle allait reculer et revoir certains tarifs pour la facture reçue au mois d’août », constate Damien Robert, chef de groupe PTB+. Et ce dernier de rajouter : « Nous sommes satisfaits de ce recul qui est le résultat de la mobilisation entamée depuis le mois d’août mais il ne faut pas se voiler la face, le problème de fond reste, nombre de factures vont rester trop élevées , le collège ne prend pas assez en compte les difficultés de tri liées au bâti de la commune et aux situations de vie des gens et rien n’a été dit sur le futur du système ».

Quels sont les changements ? Lors du conseil, le bourgmestre a annoncé les mesures suivantes. D'abord concernant les langes, il a été décidé d’octroyer 12 levées et 120 kilos supplémentaires de déchets organiques ou 160 de kilos organiques ou encore 30 sacs supplémentaires pour les ménages avec enfants ou adultes incontinents qui ont des langes. Il a été décidé d’octroyer des kilos supplémentaires à toute personne ayant la garde alternée des enfants ou aux grands-parents qui s’occupent de leurs petits-enfants. Il a été décidé d’octroyer des levées supplémentaires sur les containers de déchets organiques pour ceux qui habitent en appartement. Et une prime de 20 % sur la taxe supplémentaire sera octroyée « mais sera conditionnée à une formation sur le tri des déchets». Un courrier sera envoyé à toutes et tous pour permettre à chacun de revendiquer ses droits.

Pour le PTB, « ces mesures constituent des avancées car les 600 000 € perçus par la Ville sur le dépassement du coût vérité vont retourner dans la poche des habitants mais sur le fond, cela ne va pas régler les problèmes de milliers de ménages qui se demandent encore toujours à l’heure d’aujourd’hui comment ils vont pouvoir payer ». De plus, constate Damien Robert, « beaucoup de gens ont l’impression de ne pas avoir été écouté : les surfacturations à 75 cents sont maintenues de même que le coût de 2,5 € pour les levées des containers de déchets ménagers et la ristourne de 20 % ne sera appliquée qu'après le paiement de la facture, alors que beaucoup de gens ne savent pas comment faire face à cette somme. »

En outre, le collège a refusé de répondre favorablement à la demande du PTB d’inscrire ces droits et d’autres dans un nouveau règlement pour les années à venir prétextant que le débat aurait lieu au mois de novembre. « Il n’y a donc à ce jour toujours aucune garantie que les droits acquis pour la facture reçue cette année le soient aussi dans le nouveau règlement qui sera valable », déplore Damien Robert.

Et ce dernier de conclure : « Les lignes ont bougé, la majorité a reculé, c’est une victoire et c’est le résultat de la mobilisation et de la ténacité des Serésiens qui ne se sont pas laissés faire. Mais le problème demeure pour une partie de la population : même si la facture sera partiellement soulagée, certaines personnes vont rester avec de gros problèmes pour y faire face. Et nous ne pouvons l'accepter ».