Intervention concernant l'augmentation du coût des poubelles à Seraing

Intervention concernant l'augmentation du coût des poubelles à Seraing

Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les membres du Collège,
Chers collègues,

Si il y a un sujet qui a déjà fait couler beaucoup d'encre ces dernières années sur la commune, c'est bien le système de tri et de ramassage des déchets. Depuis son introduction, le PTB s'est toujours opposé au système de tri et de ramassage tel qu'il était organisé dans notre commune.

Nous avons en commun la volonté d'augmenter le taux de recyclage et de diminuer le nombre de kilos de déchets non triés. Mais nous sommes en désaccord sur la méthode : le système n'est pas adapté à la réalité de la commune avec ses nombreux immeubles et maisons deux façades et le système coûte cher aux Sérésiens.


Il est vrai que vous avez diminué la taxe socle de 5 € l'année dernière. Mais dans le même temps, vous avez fixé l'indexation automatique des tarifs et décidé d'augmenter prix de chaque levée supplémentaire de 1 à 2,5 € et la taxe proportionnelle sur le poids des déchets ménagers de 0,2 à 0,6 € par kilo supplémentaire. Vous avez toujours dit que le sérésien ne payerait pas plus cher et que seuls les mauvais trieurs seraient sanctionnés.

Pourtant, au final, le sérésien payera plus cher. Non seulement parce que plus de 45 % doivent payer des kilos ou des levées supplémentaires. Mais pas seulement. Dorénavant, les tarifs perçus pour le ramassage et la collecte seront indexés. Et pas qu'un peu. Intradel a décidé d'augmenter les tarifs de 3,47 % en 2016.  C'est évidemment injuste. Tout le monde conviendra que nos salaires eux, restent bloqués.

Plusieurs fois, vous avez invoqué pour répondre à nos arguments que le coût vérité et les règles européennes imposent de se rapprocher ou de respecter le coût vérité lié à la gestion des déchets. En 2014, nous étions à 93 % du taux de couverture. Pourtant, vous projetez d'arriver à 107 % en 2016. Les ménages sérésiens vont donc payer plus pour la gestion globale des déchets. Et le montant dépensé par l’ensemble des Sérésiens sera bien plus élevé que ce que ne coûte réellement ce service. Une fois de plus, c’est le citoyen qui est le dindon de la farce.

Pour toutes ces raisons, nous allons voter contre la fixation du coût vérité à 107 %. Et nous demandons aux administrateurs d'Intradel qui sont présents ici autour de la table qu'ils s'opposent au prochain conseil d'administration d'Intradel à la hausse programmée des tarifs.

Damien Robert