Poubelles à Seraing : le PTB appelle à manifester le 5 septembre pour réclamer la révision des factures, l’application des anciens tarifs et le droit à une levée par semaine

A Seraing, plus de 70 % des ménages ont dépassé les quotas sur les levées ou sur les kilos et doivent payer une surtaxe, en plus de leur partie fixe. « C’est pourquoi nous co-organiserons avec « Seraing, je conteste ma facture » une manifestation le 5 septembre pour réclamer la révision des factures, le retour aux anciens tarifs et le droit à une levée par semaine », explique Damien Robert, conseiller communal PTB+ à Seraing.

La manifestation partira de la cité administrative et se terminera à l’hôtel de ville, sur la place communale, en passant par la place Kuborn, la rue François, la rue Peetermans et la rue Jean Calas.

La manifestation sera une première étape avant le conseil communal du 12 septembre où le PTB appelle aussi les citoyens à se mobiliser.

Pour rappel, la majorité socialiste a adopté en novembre 2014 un nouveau règlement qui rentre pour la première fois en application. Celui-ci, tout en baissant le montant de la partie fixe de 5 €, fait passer le prix de chaque levée supplémentaire de 1 à 2,5 € et augmente la taxe proportionnelle sur le poids des déchets ménagers de 0,2 à 0,6 € par kilo supplémentaire. C’est la première année que ce montant s’applique. De plus, en 2015, la majorité socialiste a décidé d’indexer annuellement le montant de la taxe, ce qui supprime la diminution de 5 €.

La population se heurte à un système mal pensé qui pousse la majorité des Sérésiens, malgré le tri de leurs déchets, à devoir repayer en plus de la partie fixe de la taxe. Ce système octroie en effet une taxe socle recouvrant trente levées par ménage et 60 kg de déchets ménagers ainsi que 50 kg de déchets organiques dans les containers par personne. Mais en plus, il fait payer une taxe supplémentaire lorsqu’on dépasse les 60 kilos de déchets ménagers, les 50 kilos de déchets organiques et qu’on effectue plus de trente levées en tout avec ses deux containers (ou 26 levées dans les containers collectifs et 15 levées des containers de déchets organiques pour ceux qui mettent leurs déchets ménagers dans un container collectif)…

Depuis plusieurs jours, la population fait malheureusement face à une majorité qui n’écoute pas et qui ne veut pas revenir en arrière. « Beaucoup de gens trient et doivent payer plus. Les quotas sur les levées et les kilos sont trop restrictifs et le coût du kilo supplémentaire est exorbitant », explique le chef de groupe du PTB+ au conseil communal de Seraing qui rajoute : « Malheureusement, pour le moment, la majorité ne donne pas le signal qu’elle va revoir les tarifs et les quotas. Elle parle juste d’analyser les factures de cette année au cas par cas. Or, il est évident que ce système n’est pas adapté, qu’il faut le modifier. »

Et Damien Robert de conclure : « Nous espérons qu’un vrai dialogue va pouvoir s’installer. Ce que nous réclamons, c'est un débat démocratique et serein pour trouver une solution adaptée pour tous. Une solution qui respecte le bien-être et le portefeuille des Sérésiens ainsi que l’environnement. Nos propositions sont l'annulation des surfacturations avec application des anciens tarifs et la fin de la limitation du nombre de levées. C’est ce que nous défendrons lors de cette manifestation et lors du conseil communal ».