Dynamitage du HF6 à Seraing : les travailleurs ne sont pas invités

Ce vendredi aura lieu à 15h le dynamitage du haut-fourneau 6 à Seraing. Frédéric Gillot, ancien sidérurgiste et député wallon du PTB sera présent pour assister à l’événement avec les travailleurs et anciens travailleurs de la sidérurgie. « C’est un événement symbolique qui prend les formes d’un adieu. Le travail de milliers de sidérurgistes a fait la prospérité de la région. Etre présent, ce jour-là, c’est une forme de respect pour notre outil et notre histoire ouvrière. Il y aura de la tristesse mais aussi de la colère car nos outils ont été abandonnés par les pouvoirs publics qui n’ont rien fait pour les relancer lorsqu’Arcelor Mittal a décidé de faire une croix sur le chaud à Liège », explique le député du PTB.

Arcelor Mittal et les autorités communales n’ont pas prévu d’espace sur le site pour que les travailleurs, les anciens travailleurs de Cockerill et les Sérésiens puissent y assister. « Pour beaucoup de gens, cet événement est symbolique et il est difficilement compréhensible qu’un espace sécurisé sur le site n’aie pas été prévu pour permettre aux gens qui le voulaient d’assister au dynamitage », constate Frédéric Gillot.

Lors de la première annonce du dynamitage, il avait été communiqué qu’un dispositif serait installé sur le site pour permettre à ceux qui le désiraient d’assister à l’événement. « Il semble que les pompiers aient conseillé de ne pas le faire. Pourtant, un panel choisi par Arcelor Mittal sera bien présent sur le site dans un endroit sécurisé. Pourquoi ce qui est prévu pour certains n’est pas possible pour les travailleurs, actuels ou anciens, qui souhaiteraient y assister ? S’il y a des personnes qui devraient être présentes lors de cet événement, ce sont bien eux », déclare Frédéric Gillot.

Avec la disparition du HF6, il restera encore un haut fourneau en région liégeoise : le haut-fourneau B d’Ougrée. Quel sort lui réserve-t-on ? « Il y a un an, nous avons publié les résultats d’une enquête réalisée auprès de plus de 500 Sérésiens sur l’avenir du HFB et ces résultats montraient qu’une grande majorité d’entre eux préférait garder intacte la partie la plus symbolique du haut fourneau B pour qu’elle soit mise en valeur », explique Damien Robert, conseiller communal PTB à Seraing. « Le bourgmestre de Seraing, qui avait annoncé initialement sa destruction, semble revenir sur sa décision puisqu’il a annoncé il y a peu lors d’un conseil communal qu’il envisageait de maintenir la partie la plus symbolique du haut fourneau B », rajoute le conseiller communal du PTB. La silhouette fière d’un haut-fourneau va donc peut-être continuer à marquer le paysage de la vallée.

Frédéric Gillot et Damien Robert seront présents .


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt à remplir cette enquête?