Damien Robert

Nouvelles

Monsieur le Bourgmestre,
Chers collègues,

Vous venez de dire que le budget présenté ressemble à celui des années précédentes. Vous avez raison. C'est la même logique qui est aux commandes et ce budget ressemble en beaucoup d'asêcts au budget précédent. Enfin presque…

Communiqué

Ce vendredi aura lieu à 15h le dynamitage du haut-fourneau 6 à Seraing. Frédéric Gillot, ancien sidérurgiste et député wallon du PTB sera présent pour assister à l’événement avec les travailleurs et anciens travailleurs de la sidérurgie. « C’est un événement symbolique qui prend les formes d’un adieu. Le travail de milliers de sidérurgistes a fait la prospérité de la région. Etre présent, ce jour-là, c’est une forme de respect pour notre outil et notre histoire ouvrière. Il y aura de la tristesse mais aussi de la colère car nos outils ont été abandonnés par les pouvoirs publics qui n’ont rien fait pour les relancer lorsqu’Arcelor Mittal a décidé de faire une croix sur le chaud à Liège », explique le député du PTB.

Communiqué

Le 12 septembre, lors du conseil communal, la majorité avait annoncé qu'un courrier allait être envoyé à l'ensemble des habitants de la commune pour expliquer officiellement les changements décidé et la procédure à suivre concernant la facture 2015-2016 sur la taxe immondices. « Nous sommes le 8 octobre et toujours aucun courrier de ce type n’a été envoyé », déplore Damien Robert. Et ce dernier de rajouter : « C’est d’autant plus regrettable que la date limite pour le payement est le 10 octobre et qu’un grand nombre de Serésiens se demandent toujours ce qu’ils doivent faire ».

Nouvelles

Mardi 17h. C’est l’effervescence à la maison médicale de Médecine Pour le Peuple Seraing. Pour beaucoup, la tête est déjà à la fête des gens d’abord de samedi soir, que Médecine Pour le Peuple organise avec la section du PTB Seraing. Tout à coup, un homme fait irruption dans la salle d’attente et dépose une enveloppe sur le comptoir de la salle d’attente. Il part sans dire un mot.

Communiqué

De nombreux commerçants se plaignent de la situation catastrophique qui fait suite aux travaux rue Cockerill. Depuis le début du chantier, de nombreux commerces ont fermé, temporairement ou définitivement. Ceux qui restent vivotent. La majorité socialiste avait pourtant formulé de nombreuses promesses pour rassurer les commerçants.

Communiqué

Après avoir acquis ESB (aciérie électrique à Seraing), le groupe REM vient de déposer un business plan pour la reprise de Cockerill Forges Ring Mill et la cokerie qui appartiennent à Mittal. L’objectif annoncé ? Faire tourner l’aciérie électrique en feux continus pour produire, avec Ring Mill, un acier spécifique tout en assurant une indépendance énergétique grâce à la cokerie qui alimenterait une centrale électrique biomasse.

Communiqué

Le hold up continue : la ville de Seraing a remboursé Mittal de 1 million € en 2013

Hier soir, au conseil communal, le PTB est intervenu pour demander à la ville plus de précisions concernant la demande de remboursement de taxes effectuée par Mittal à la ville.

Nouvelles

Monsieur Culot,

Vous êtes intervenus plusieurs fois pour dénoncer les motions du ptb comme étant hors sujet et n'ayant aucun rapport avec l'intérêt communal. Je me souviens particulièrement vous avoir entendu dire lorsque nous proposions une intervention publique pour maintenir la centrale électrique TGV du Val : « Mais cela n'a rien à avoir avec l'intérêt communal Monsieur Robert. Votre intervention est hors contexte. La prochaine fois, vous allez venir avec quoi ? Une motion sur l'ONU ? Une motion sur le climat ? ».

Nouvelles

Chers collègues conseillers communaux,
Chers membres du collège,

Nous avons ce soir une décision lourde de sens à prendre. Il y a trois semaines, la FGTB a publié une étude qui révélait des chiffres plus qu'affolants. Si la réforme sur les allocations d'insertion est maintenue, 932 Sérésiens et Sérésiennes vont être exclus du chômage. Et une bonne partie d'entre ces exclus devraient se retrouver au CPAS.

Communiqué

La direction d'Arcelor Mittal vient de poser un faux ultimatum aux organisations syndicales pour lundi. Si les organisations syndicales acceptent la fermeture des hauts fourneaux, de Chertal, de plusieurs lignes du froid et le licenciement de 2100 travailleurs sans plan social digne de nom, on leur fait miroiter le sauvetage de 5 lignes de laminage du froid. Si les organisations syndicales refusent, Mittal ferme tout.

Pages