Seraing: très forte progression du PTB au niveau communal

Cheres amies, chers amis,

Un sondage réalisé par Sudpresse (la Meuse) vient de sortir ce lundi pour la commune de Seraing. Ce sondage confirme la très forte progression du PTB au niveau communal, comme on a pu le voir pour Liège et Charleroi la semaine dernière.

Voici les % avancés :

Le PTB grimperait de 14 à 34 %.
Le PS chuterait de 50 à 30 %.
Ecolo passerait de 11 à 13 %.
Le MR passerait de 13 à 12 %.
Le CDH passerait de 6 à 3 %.

Voici quelques réflexions que je voudrais vous partager.

D’abord, ce sondage n'est rien qu'un sondage. Nous sommes à un an des élections. Et le 14 octobre 2018, même si n’atteignons pas un tel score mais que nous faisons quand même une belle progression, nous pourrons déjà être contents.

Ensuite, être crédité de telles intentions de vote est pour nous un formidable encouragement. C'est une preuve que les idées et les valeurs défendues par le PTB en général et à Seraing sont de plus en plus partagées. C'est aussi une preuve que notre travail sur le terrain porte ses fruits. Merci d'ailleurs à toutes celles et ceux qui y contribuent, d'une façon ou d'une autre.

De plus, ces chiffres montrent que l'adhésion au projet de ville du PTB est aussi de plus en plus forte. En effet, il y a de plus en plus de gens qui veulent vivre dans une ville où les services se publics se développent au lieu de se réduire. Dans une ville où les services communaux montrent l’exemple en création d’emploi. Dans une ville où les élus montrent l’exemple en matière d’éthique et où le patrimoine des élus est connu de la population. Dans une ville où le ramassage et le tri des déchets a lieu toutes les semaines et où les taxes n’étranglent pas la population. Dans une ville où on investit l’argent public pour construire du logement social plutôt que des logements publics aux loyers trop élevés. Dans une ville qui respecte l’environnement, développe l’initiative citoyenne, culturelle, le vivre ensemble, la vie de quartiers et la vie associative.

Malheureusement, pendant ce temps-là, la majorité s’enfonce dans la gestion "bling bling" de la ville. Les Sérésiens et les Sérésiennes se sentent de moins en moins respectés par la majorité qui gère sa ville comme une entreprise privée. Car pendant que des dizaines de millions € sont dépensés pour des projets de prestige, la crise frappe la ville de plein fouet. Et au lieu de limiter la casse avec les moyens à sa disposition, la commune enfonce le clou. Plutôt que de soulager le portefeuille des habitants, la commune contribue à le vider en envoyant des surfacturations sur la taxe poubelles à la majorité des ménages dont une partie est incapable de payer les sommes énormes demandées. C’est le même problème au niveau de l’emploi car plutôt que de participer à la création d’emploi pour contrer le chômage inacceptable qui frappe notre commune, les emplois promis par les grands travaux n’arrivent pas. Pire, à la commune, les départs à la pension ne sont même plus remplacés.

Ce sondage nous apprend aussi autre chose. Il en dit beaucoup sur les défis qui nous attendent car nous savons justement que ce ne sont pas les sondages qui changent une société ou une ville, mais bien les gens. Pour changer Seraing, notre bonne volonté ne suffira pas. Car le Seraing auquel nous rêvons est à l’opposé de ce que veulent la commission européenne, le gouvernement fédéral ou régional. Ces derniers poussent toujours plus pour avoir moins de services publics, moins d’emplois stables, moins de logements sociaux et plus de taxes sur le dos des citoyens alors que les gens veulent le contraire. Atteindre notre rêve ne sera donc pas facile. Ce sera le fruit d’un long parcours. Comme celui qu’on mené les anciens lorsqu’ils ont combattu pour arracher les acquis sociaux, les services publics, le droit à l’expression, etc… S’ils ont pu obtenir des avancées, c’est parce qu’ils étaient organisés et mobilisés pour gagner cette lutte. Comme nous l’avons fait, modestement et à notre petite échelle, en revendiquant par des pétitions et des manifestations le droit à une ville propre et un système de tri et de ramassage qui respecte le bien-être et le portefeuille des habitants de notre commune.

Parce que nous avons besoin d’être forts, je voudrais faire passer un message à toutes celles et ceux qui veulent que Seraing soit une ville agréable à vivre, vivante, sociale, à taille humaine, où le portefeuille des citoyens est protégé et respecté par les autorités communales. Le message ? Nous avons besoin de vous ! Pas seulement en tant qu’électeur. Mais surtout en tant qu’acteur. Une société, un pays, une ville ne change pas grâce à quelques femmes ou hommes. Une société, un pays ou une ville peuvent changer parce que ceux qui y habitent, face aux injustices qu’ils vivent au quotidien, renoncent au fatalisme. Parce que ceux qui y habitent, face aux injustices qu’ils vivent au quotidien, s’organisent, prennent leur sort en mains et comptent sur leurs forces et celles du collectif pour revendiquer, pour lutter et pour gagner.

Aidez-nous, donnez-nous un coup de main, prenez contact avec nous, devenez membre du PTB.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt à remplir cette enquête?